Archives par étiquette : Apprentissage

Intelligence et attitude devant la vie

Introduction à un article d’Actualités en Analyse Ttransactionnelle (1981)

(repris sur ce site, mais protégé par mot de passe)

Sans jamais me considérer comme psychométricien, j’ai baigné pendant 30 ans dans le bouillon de culture des test d’intelligence.

Binet, à l’orée du 20ème siècle, a estimé nécessaire de mesurer l’intelligence des écoliers.

Laissons de côté le pourquoi. C’est un autre débat, qui n’est d’ailleurs pas clos.

Je laisse aussi de côté le comment, sauf à dire que le travail de Binet et Simon, repris par Wechler avec les WISC successives, se basait sur une norme, une standardisation, censée définir le niveau moyen d’intelligence à chaque âge et consistait en sous-tests (d’une part verbaux – permettant une approche de l’intelligence verbale, et d’autre part non-verbaux – permettant une approche de l’intelligence dites de performance). Continuer la lecture

LA LECTURE… AUSSI UNE QUESTION D’ACCÈS ?

Les enseignants sont-ils des éveilleurs ou seulement des équipementiers et des outilleurs ? Apprennent-ils aux enfants à exploiter l’écrit – lire pour écrire, prendre la parole, donc agir sur le monde, ou seulement à être réceptifs, avaleurs et digesteurs de textes écrits par d’autres, dans une soumission passive ? Font-ils de leurs élèves des consommateurs ou des transformateurs-producteurs, capables de dire non, d’avoir un regard critique, de réagir, par exemple en prenant la plume ?

Avertissement : ce texte n’est pas celui d’un pédagogue, l’auteur ne pratique pas l’apprentissage de la lecture. Il regarde, voit ce qui se passe dans les classes, rencontre des enfants en difficulté, écoute les enfants, les enseignants et les parents. Il n’a rien à dire sur comment il faut apprendre à lire aux enfants, ce n’es pas son métier. Ne lui demandez pas de tracer des parallèles entre les niveaux dont il parle, sur le plan métaphorique, et à titre d’hypothèse d’ailleurs, avec une approche pédagogique. C’est aux enseignants à prendre conscience de ce qui se passe dans la tête de leurs enfants lecteurs et de réajuster leur  pratique, en professionnels qu’ils sont. Continuer la lecture

Ecrire en classe un conte merveilleux

Outils et partis-pris :
    1 – laissez votre main écrire toute seule : comme elle enfile des perles, elle tisse les mots.
    2 – trame et chaîne du tissage. La topographie ( et la toponymie) comme  trame du tissage; l’écriture effervescente comme chaîne.: elle tisse les mots, les enchaîne et crée le texte.
    3 – ce ne sont pas les idées qui manquent, mais les mots.
    4 – tous capables d’écrire.

Voulez-vous avoir le plaisir de voir vos élèves se mettre TOUS à écrire avec passion, enthousiasme et qualité ? la recette est simple, et garantie, si on respecte quelques principes de base : Continuer la lecture

Stress et apprentissage

« Rendre le familier insolite,
afin que l’insolite devienne familier. » (1)

Permission, Protection et Puissance (les « 3P ») forment le triangle d’autonomie (2) et peuvent être envisagés comme une matrice d’apprentissage.  Continuer la lecture

Jardiniers de la pensée

 

Sachez LIBERER LA PAROLE ET L’ECRITURE 

Dire, se dire, écrire, s’écrire…

Prendre la parole (car elle vous appartient), et ne pas attendre qu’on vous la donne, ni croire qu’elle vous sera magiquement

donnée.

Ecrire pour dire ce que l’on pense. Communiquer, partager,

argumenter.

Ecrire (et parler) pour proposer, inviter, protester, créer des liens, rassembler, se solidariser, concrétiser un projet, conclure.

Qui ne rêve de voir des enfants qui parlent et écrivent, Continuer la lecture

Voyage au pays de huit

Loin des points, proche du coeur…

Une visualisation multi-sensorielle en PNL

voyage imaginaire (cycle 5-8) 

« on pourra repérer là où il y a des failles, des discordances, des images fausse ou des processus de combinaisons approximatifs… Et on pourra s’occuper des morceaux manquants dans la carte de l’enfant, dans sa « structure profonde » 1 » Continuer la lecture

Feedback (évaluation)

L’évaluation de l’apprentissage

Les études sur le feedback dans l’apprentissage nous permettent d’établir certaines règles.
Sans feedback approprié, il n’y a pas d’acquisition de compétences, autrement et simplement dit : “sans feedback, pas d’apprentissage”.
 
Continuer la lecture