Archives par étiquette : exposé

Table ronde Lecture-Ecriture : réponses à 4 questions

TABLE RONDE ABLF Huy – nov 2002

QUESTION 1

1. Lorsque l’ABLF a été créée, dans les années 70, on pouvait imaginer fonder une association qui ne porte – comme son nom l’indique – que sur le seul apprentissage de la LECTURE. Les perspectives actuelles s’orientent vers la prise en considération de ce qu’on appelle la « littératie », englobant dans un même concept tout le rapport à l’écrit, celui du lecteur comme du scripteur. Est-ce une révolution ?

Lecture et écriture ?
Point de vue de Michel Simonis

Que les enfants et les ados lisent, cela ne pose aucun problème ni aux écoles, ni aux enseignants, ni à la société. Que les enfants et les ados écrivent, c’est plus problématique : où va-t-on si chacun se met à écrire, n’est plus seulement écriveur (voire piètre écriveur) mais « écrivain » ? Si chacun se met à prendre la plume, donc à prendre la parole par écrit, que va-t-on faire de tous ces écrits ? C’est la porte ouverte à toutes les protestations, à toutes les divergences… Continuer la lecture

Les Centres PMS et l’accès à la lecture

Exposé à la Commission de l’Enseignement fondamental (FCPL) en 2002

Parler de la lecture dans le contexte des résultats du PISA (OCDE) n’est peut-être pas le plus approprié, à moins d’être pris comme « prétexte », une occasion opportune de se pencher sur le problème de l’apprentissage de la lecture.

A l’occasion de l’enquête de l’OCDE, le Serdep (Enseignement libre) interpelle les centres PMS au sujet de « l’apprentissage de la lecture ». Elargissons d’abord le concept d’apprentissage : lire, ça s’apprend au moins jusqu’à 18 ans… Il conviendrait d’ailleurs d’utiliser un autre terme qu’apprentissage, vu l’ambiguïté, et parler, par exemple de « développement de ses capacités en lecture ».

Il me semble que les centres PMS sont davantage concerné par l’inadéquation de l’école à rencontrer les potentialités diversifiées des enfants dans l’apprentissage de la lecture et par la création d’un contexte (d’une ambiance) suscitant l’envie de lire. Continuer la lecture