Archives par étiquette : Psychologie scolaire

Dans la rubrique PETITE ENFANCE, vous trouverez…

• Education
• Psychologie scolaire
• Neuro-pédagogie

(Note : des textes peuvent se retrouver dans différentes rubriques)

1. ÉDUCATION – L’ENFANT MAGIQUE

Présupposés de base de l’atelier ENFANT MAGIQUE.

« L’Enfant Magique » de Joseph C. Pearce, un article paru dans le Bulletin de la FCPL.

L’éducation multi-sensorielle à l’école (d’après Jean Houston).

Qui réussit bien à l’école ? (d’après Philippe Meirieu).

L’école, fabrique d’intelligence ? Une conférence faite au Salon de l’Education à Namur.

Lézarde au Larzac, ou la marée basse du plaisir d’apprendre, une réflexion parue dans « Pratiques d’Education nouvelle ».

A propos de Feed-back (d’après Jéröme Brunner).

Evaluer, c’est créer de la valeur, un exercice d’évaluation en groupe.

Promenade en forêt. Accompagner l’enfant en difficulté.

Intelligence et scénario. Article publié dans « Actualité en Analyse Transactionnelle » (1981).

Intelligence et attitude devant la vie. Introduction à l’article précédent (Intelligence et scénario).

Rwanda. Premier stage d’Éducation Nouvelle à Kigali. Eté 2001.

 

2. PSYCHOLOGIE SCOLAIRE

Réflexion au sujet de « Quarante propositions ».

 

3. NEURO-PÉDAGOGIE

Pas perdus, chemins trouvés. Une métaphore de l’apprentissage.

Carte mentale d’évaluation à la fin d’une formation, sur base d’un schéma heuristique (carte mentale)

lire, écrire, quelle aventure !

le Centre PMS et l’apprentissage de la lecture

COLLAGE AUTOUR DE LA LECTURE

Dossier rassemblé par Michel Simonis, , suite aux travaux du GREF* et de la CEF** à la FCPL***

**Groupe Réforme Enseignement Fondamental (PMS), ** Commission Enseignement Fondamental, *** Fédération des Centres PMS Libres.

 FCPL – avril 2003

« Les enfants peuvent facilement apprendre à lire écrire. Ce sont les adultes qui ont compliqué ce processus. »
(Emilia Ferreiro)
Continuer la lecture

Les Centres PMS et l’accès à la lecture

Exposé à la Commission de l’Enseignement fondamental (FCPL) en 2002

Parler de la lecture dans le contexte des résultats du PISA (OCDE) n’est peut-être pas le plus approprié, à moins d’être pris comme « prétexte », une occasion opportune de se pencher sur le problème de l’apprentissage de la lecture.

A l’occasion de l’enquête de l’OCDE, le Serdep (Enseignement libre) interpelle les centres PMS au sujet de « l’apprentissage de la lecture ». Elargissons d’abord le concept d’apprentissage : lire, ça s’apprend au moins jusqu’à 18 ans… Il conviendrait d’ailleurs d’utiliser un autre terme qu’apprentissage, vu l’ambiguïté, et parler, par exemple de « développement de ses capacités en lecture ».

Il me semble que les centres PMS sont davantage concerné par l’inadéquation de l’école à rencontrer les potentialités diversifiées des enfants dans l’apprentissage de la lecture et par la création d’un contexte (d’une ambiance) suscitant l’envie de lire. Continuer la lecture

Intelligence et attitude devant la vie

Introduction à un article d’Actualités en Analyse Ttransactionnelle (1981)

(repris sur ce site, mais protégé par mot de passe)

Sans jamais me considérer comme psychométricien, j’ai baigné pendant 30 ans dans le bouillon de culture des test d’intelligence.

Binet, à l’orée du 20ème siècle, a estimé nécessaire de mesurer l’intelligence des écoliers.

Laissons de côté le pourquoi. C’est un autre débat, qui n’est d’ailleurs pas clos.

Je laisse aussi de côté le comment, sauf à dire que le travail de Binet et Simon, repris par Wechler avec les WISC successives, se basait sur une norme, une standardisation, censée définir le niveau moyen d’intelligence à chaque âge et consistait en sous-tests (d’une part verbaux – permettant une approche de l’intelligence verbale, et d’autre part non-verbaux – permettant une approche de l’intelligence dites de performance). Continuer la lecture

REMEDIONS, REMEDIONS, il en restera toujours quelque chose

Article paru dans le Bulletin de l’AFAPMS de décembre 2006
(publié sur le site de l’AFAPMS)
Michel Simonis

(Un vieux texte datant de plusieurs décennies, mais toujours d’actualité, non ?)

La remédiation de l’échec ou l’échec de la remédiation ?

Quoi ? La remédiation porterait en elle les germes de l’échec ?

Dans REMEDIATION, il y a REMEDE. Dans REMEDE, il y a MEDECINE. Dans MEDECINE, il y a MALADIE. Dans MALADIE, il y a DEFECTUOSITE. Dans DEFECTUOSITE, il y a DEFAUT. Dans DEFAUT, il y a FAUTE. Dans FAUTE, il y a CULPABILITE. Dans CULPABILITE, il y a DEVALORISATION de soi. Dans DEVALORISATION de soi, il y a ECHEC !

Beaucoup de documents produits par et autour de l’école parlent d’échecs, de difficultés, de problèmes, de lacunes … tant pour les enseignants que pour les élèves. Continuer la lecture